Créer un site internet
Saint-Sériès-Libre

****** Mon Midi Très Libre à SAINT-SERIES ****** par Michel JOURDAIN

Vous êtes ici sur ce qui était autrefois le blog des infos locales libres de Saint-Sériès, blog que j'ai alimenté jusqu'en 2018. Il concernait les évènements qui se déroulaient dans la communeVous pourrez encore y trouver les articles, mais aussi les albums photos et les vidéos que j'ai laissés en place dans la marge de gauche.  Désormais, ce n'est plus un blog régulier d'informations générales. 

C'est maintenant un blog sur lequel il m'arrive de poster de temps en temps des infos concernant mes humeurs, bonnes ou mauvaises, ou des billets que je peux trouver personnellement importants, qu'ils soient d'ordre local ou pas ... Et surtout, je les écris en fonction de mon temps disponible donc sans régularité de diffusion.     M J

_____________________________________________________________________________________________________________________

  • NON au 80 km/h une arnaque reconnue par E MACRON !

    Stop au 90 resolution de l ecran

    Ce décret a été signé sans aucune concertation avec les vrais spécialistes de la "sécurité routière", spécialistes qui eux, prennent en compte tous les paramètres du problème sécuritaire comme: les infrastructures, la formation et l'éducation dès le plus jeune âge, le progrès du matériel ou les raisons des comportements dangereux.

    A l'heure où les radars commencaient à ne plus faire recette ( les automobilistes avaient pris l'habitude de ne pas dépasser le 90 à l'heure ) ce gouvernement a trouvé un moyen de faire rentrer de l'argent dans les caisses en abaissant la vitesse à 80 km/h.

    Pour faire passer cette infâme mesure, le premier ministre de l'époque, E Philippe était même allé jusqu'à dire que ce serait une expérimentation de deux ans et que si les chiffres de la mortalité n'étaient pas notablement modifiés, on reviendrait au 90. La suite a prouvé que c'était un mensonge total. 

    Le but de ce décret était clairement de rentabiliser le plus rapidement possible les nouveaux radars commandés puis de disposer d'une nouvelle source de revenus proche d'une imposition qui n'en porte pas le nom, ceci grâce à la multitude de petits dépassements de vitesse à 86 ou 87 km/h (1 ou 2 km/h retenus) qui représentent actuellement le gros des verbalisations.

    Les plus crédules pensent qu'il suffit de lever le pied pour ne pas être pris, mais les sombres conseillers de ce ministre savaient très bien qu'après autant d'années passées à rouler à 90 km/h, l'oreille interne de l'automobiliste moyen s'était habituée au rythme de défilement du paysage à 90 à l'heure et que donc, bien évidemment, au moindre relachement de surveillance du compteur de vitesse, il se retrouverait au dessus de 80 km/h sans y prêter attention...... et .... Flash

    Cette persévérance des gouvernants actuels à vouloir en permanence que les Français deviennent des "délinquants" dès qu'ils bougent ou parlent devient véritablement malsaine, et les français pourraient bien un de ces jours prochains, remettre les choses à leur place en décidant de voter pour celui ou celle qui leur rendra ces parts de liberté confisquées depuis quelques années par des technocrates qui n'aiment pas le peuple.

    Cliquez ici pour voir: 80 90

     

    _________________________________________________________________________________________________________________

  • La limitation de vitesse, pas pour tous !

    42085503 518811131919289 3796511563632869376 n

    Des explications sur cette image: Cliquez ici .

     


     

    _________________________________________________________________________________________

  • Conseil municipal du 23 juin : Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien !

    A part un petit jeu de chaises musicales avec les adjoints, tout va très bien au niveau du conseil municipal à en croire l'article de ce jour du Midi Libre. Ah, vraiment, on va bientôt entendre la chanson  " Tout va très bien Madame la Marquise " à la mairie de Saint-Sériès.

    _______________________________________________________________________________________________

  • Pétition auprès des habitants pour demander la démission du maire Pierre Griselin

    Petitions

    Depuis quelques jours, un collectif composé d’une vingtaine d’habitants de Saint-Sériès a pris l’initiative de faire circuler une pétition pour demander le déblocage de la situation de tutelle Préfectorale dans laquelle va se trouver le village par une démission rapide, pure et simple du maire Pierre Griselin.

    Ce collectif précise qu’il n’a aucune ambition électoraliste. Son principal souci est un retour rapide d’une situation stable et normale pour la commune et pour l’ensemble de sa population vis à vis de la vie locale ainsi que pour des démarches administratives qui devraient passer par la mairie.

    Ce collectif souhaiterait que, grâce à une mobilisation d’un bon nombre d’habitants, une prise de conscience du maire contesté se fera et qu’il acceptera de démissionner de son poste.

    Ce blog étant une possibilité assez facile de lien entre les habitants de la commune, il est mis au service des intérêts de ce collectif .

    Cent signatures ont été récoltées en deux semaines.

    Découvrez le texte de la pétition en cliquant ci contre :  Petition saint series

    ____________________________________________________________________________________________________________________

  • Pierre Griselin retire toutes les délégations de tous les adjoints

    Clocher blog

    Plus impopulaire que jamais dans son conseil municipal, Pierre Griselin vient semble-t-il de se venger en utilisant le peu de pouvoir qu'il lui reste pour retirer toutes les délégations principales de TOUS les adjoints du conseil municipal (les quatre), donc y compris la délégation d'urbanisme du premier adjoint Laurent Tronnet, qui pourtant avait essayé jusqu'à présent de rester relativement neutre, peut-être par souci de loyanté envers la mairie de Saint-Sériès.

    Cette décision a pour effet de bloquer cette fois-ci définitivement tout le fonctionnement de la commune avec un maire qui a annoncé qu'il ne démissionnerait pas.

    D'ailleurs, il y a quelques semaines, devant la menace d'un rejet du vote du budget qui se profilait et sa mise en minorité, Il aurait annoncé en privé à quelques conseillers qui ont rendu publique l'information : " Si vous me faites cela, je resterai chez moi, je serai payé et je regarderai Netflix ". C'est apparemment ce qui est en train de se passer, même si on ne peut pas être sûr et certain que c'est Netflix qui aura la chance de profiter du malheur de la commune !!!

    Pour justifier cette action le maire a comme à son habitude annoncé qu'il avait le droit avec lui. En fait il semble jouer sur les mots du droit puisqu'il invoque le fait que n'ayant plus les délégations de signatures (qui lui ont été retirées par la majorité des conseillers), les délégations précédemment transmises par lui aux adjoints ne peuvent être considérées comme légales. 

    La seule chose que les habitants puisse espérer maintenant, c'est que le préfet prenne le plus rapidement possible la décision de dissoudre ce conseil municipal pour que Saint-Sériès revote et choisisse une équipe, la même ou une autre, mais une équipe qui fera le choix d'un maire plus respectueux de l'avis de l'ensemble des conseillers.

    _____________________________________________________________________________________________________________________

  • Quelques passages de la vidéo de la séance de conseil du 24 mars

    C'est vrai que deux heures de vidéo, c'est long à regarder, très long surtout quand il s'agit de la retransmission d'une séance de conseil municipal.

    C'est pourquoi je vous propose quelques petits passages de façon à ce que l'ensemble des citoyens de la commune de Saint-Sériès puisse se faire rapidement une opinion sur la façon de se comporter du maire Pierre Griselin face à ses propres co-listiers, tous conseillers municipaux dans la majorité en place.

    Cela permettra peut-être de faire un peu plus de lumière sur les raisons qui poussent certaines personnes à dénoncer ses comportements, notamment :

    - face à une secrétaire de mairie, qui pourtant donnait entière satisfaction aux précédentes municipalités mais qui a fini par porter plainte contre lui pour harcèlement moral.

    - face à des femmes conseillères municipales, qui ont d'ailleurs fini par aller toutes ensemble déposer une main courante à la gendarmerie.

    - face à des femmes bénévoles de la bibliothèque, qu'il accuse d'être venues lui intimer en hurlant des ordres pour acheter des "trucs"...  alors qu'en fait elles n'étaient simplement venues que lui demander le plus naturellement du monde un bon de commande pour l'achat annuel et habituel de quelques livres pour la rentrée littéraire. ( Info vérifiée auprès de ces bénévoles ).

    - face à une septuagénaire, habitante pourtant honorablement connue dans la commune, en famille avec de nombreux élus de Saint-Sériès depuis des générations, mais habitante qui a eu le "toupet" de poser une simple question au maire sur une date de réouverture de la salle de lecture sans avoir pris rendez-vous et qui a été éconduite.

    Il ne s'agit ci-dessus bien évidemment que des quelques exemples qui ont été évoqués dans ce conseil. Il n'est pas difficile d'imaginer que, tout au long des dix premiers mois de son mandat, ce maire n'a pas eu que ces quelques "dossiers" à son actif. D'ailleurs, les conseillers ont également évoqués de fréquentes humiliations orales de sa part ainsi que des e-mails insultants ou dégradants qu'il leur aurait envoyés et dont ils ont transmis copies aux autorités préfectorales.

    Vous aurez peut-être remarqué le grand silence de la presque totalité des conseillers municipaux durant ce conseil. Il faut savoir que les élus qui ont dénoncé les agissements de l'édile avaient choisi de ne pas parler et de ne pas répondre aux provocations ou accusations éventuelles durant la séance, notamment face aux questionnements du maire qui réclamait "des exemples précis" puisqu'ils avaient constitué auparavant un très épais dossier transmis à la préfecture.

    ----------

     

    Vidéo 1: Choix d'un secrétaire de séance par la fameuse méthode "Moi Je" de Pierre Griselin.

    En général dans un conseil municipal de petite commune, la séance commence par la question posée par le maire à l'ensemble du conseil : " Qui souhaiterait être secrétaire de séance ? ". Ici, le maire Pierre Griselin ne pose pas vraiment cette question mais propose pratiquement d'office "son choix" d'un secrétaire de séance qu'il sait lui être favorable à 100 %. C'est parfaitement son droit, mais c'est aussi déjà la preuve d'un certain manque de confiance envers les autres membres de l'équipe. La suite du conseil démontrera d'ailleurs le soutien sans faille et particulièrement appuyé de ce conseiller en question. Mais la suite montrera aussi qu'il était pourtant déjà arrivé à Pierre Griselin de modifier sans accord de ses conseillers, donc illégalement, au moins un compte-rendu de séance de conseil par rapport au procès verbal du secrétaire.

    ----------

     

    Vidéo 2: Des irrégularités sont repérées dans le compte rendu de la précédente séance.

    Il n'aura pas fallu attendre très longtemps après le début du conseil pour que, lors du vote d'approbation du compte-rendu de la précédente séance, un adjoint commence déjà à mettre en lumière des irrégularités et des modifications apportées unilatéralement par le maire sur ce compte rendu.

    ----------

     

    Vidéo 3: Le "Tu m'obsèdes" du maire est-il une plaisanterie ou un constat ?  A vous de juger en regardant cela.

    Le maire qui revendique le droit d'être seul autorisé à gérer des conflits de voisinnage, mais qui confond les adjoints présents à ses côtés ce jour là ainsi que les rues de la commune, finit par avouer qu'il est obsédé par la conseillère Ludivine Fabre. Celle-ci prend cela comme une plaisanterie. Par contre, au simple prétexte qu'elle lui fait remarquer qu'il perd souvent la mémoire en ce moment, le maire la menace d'une plainte en diffamation ! 

    ----------

     

    Vidéo 4: Quelques conseillers s'expriment à la présentation du budget primitif.

    Camille Nourrit, Laurent Tronet et Ludivine Fabre expriment leur point de vue concernant le budget.

    ----------

     

    Vidéo 5 : Valéry Beauvillain exprime son point de vue sur la situation et ce budget.

    Le conseiller Valéry Beauvillain exprime son point de vue face à l'éventuel rejet du vote du budget primitif de Saint-Sériès. Ses arguments sont parfaits, son analyse est claire, réfléchie, pleine de bon sens et l'élocution démontre un passage par des grandes écoles "faites pour cela". Néanmoins, il oublie que pour les autres conseillers, c'est hélas le seul moyen d'agir efficacement pour éviter qu'un maire, qu'ils estiment autocrate et irrespectueux, gère la commune comme sa propriété personnelle et avec des méthodes de management qu'ils disent discutables. Les commissions de conciliation habituelles ne sont hélas en général pas vraiment efficaces dans ce type de contexte s'il n'y a pas volonté partagée de progrès. Il en ressort l'idée d'un gâchis de compétences pour des raisons peut-être politiciennes, voire partisanes, par cette personne si sensée, mais qui sert là les intérêts d'une cause paraissant si peu défendable dans cette situation.

    ----------

     

    Vidéo 6 : Je suis le maire, je suis le chef en haut de la pyramide, je ne démissionnerai pas !

    Avant même le vote du budget, Pierre Griselin donne son avis. Il semble persuadé qu'il y a un complot dirigé contre lui mis en place par des personnes se trouvant parmi les habitants massés devant la salle de réunion et qui voudraient son poste. Ces "complotistes" auraient même, selon lui, promis des sièges aux conseillers municipaux qui lui sont défavorables. Il ne semble pas imaginer un seul instant qu'en fait, les conseillers municipaux qui faisaient campagne avec lui et qui lui avaient fait confiance en le nommant maire, ont découvert sa personnalité et ne souhaitent pas qu'il gère le village comme il gère le conseil et les personnes qui l'entourent. En provoquant l'implosion du conseil municipal, ceux-ci sont tout à fait conscients qu'il est fort probable qu'ils perdront pour certains leurs postes, mais ils prefèrent cela plutôt que de laisser une gestion autocratique s'installer. C'est là selon eux le vrai courage. De son côté, Pierre Griselin qui précise que lui seul respecte les règles, bloque la situation en déclarant: "Je ne démissionnerai pas".

     

     

    _____________________________________________________________________________________________________

  • Rejet du vote du budget primitif de la commune et retrait des 29 délégations de signature du maire Pierre Griselin. La vidéo complète.

    Le 24 mars 2021, à 19h00, le conseil municipal de Saint-Sériès s'est réuni sous la présidence de l'actuel maire Pierre Griselin.

    Sans doute pour la première fois dans le village, cette séance était filmée et visible en direct sur le compte Face Book "Village de saint Séries". 

    Tous les habitants n'étant pas nécessairement présents devant un écran à cet instant ou n'ayant pas Face Book, vous pouvez retrouver l'intégralité de ce conseil de près de deux heures en cliquant ci dessous. 

    Un journaliste du Midi Libre étant également présent lors de cette séance, vous pouvez voir son article en cliquant ici.

    ______________________________________________________________________________________________________________

     

     

  • Présence de tous réclamée le 24 mars à 18h30 pour aider et soutenir le conseil municipal face au maire

    Fusion 02 album blog

    En 2018, la population s'était déjà mobilisée 

    pour éviter à Saint-Sériès d'être absorbée par Entre-Vignes

     

    Mercredi 24 mars 2021 aura lieu à la salle Pierre Perret une réunion du conseil municipal qui pourrait être décisive au fonctionnement de la commune. Il s’agit en effet de la réunion annuelle du vote du budget pour la commune. C’est un vote qui peut provoquer un blocage majeur au sein d’une municipalité s’il n’est pas approuvé.

    Lorsque l’on sait que onze conseillers municipaux sur douze ont récemment pris position contre le maire Pierre Griselin, on peut s’attendre à ce que ce vote du budget ne se passe pas aussi facilement que le voudrait le maire, maire qui aurait un peu trop tendance à ne pas vouloir s’encombrer d’autres avis que les siens.

    Aussi, un mouvement de soutien la part de la population a été créé pour aider ces onze conseillers qui n’ont pourtant, eux, pas d’autres objectifs que le fait de pouvoir faire fonctionner convenablement les institutions communales, pour le bien-être de tous les habitants, de façon démocratique.

    C’est pourquoi il est demandé à toutes les Saint-Sériessoises et tous les Saint-Sériessois de venir les soutenir et les aider par une présence la plus massive possible ce mercredi 24 mars 2021 vers 18h15 - 18h30 devant la salle municipale Pierre Perret avec bien évidemment des masques de protection individuels et une distanciation individuelle appropriée puisque l'espace est très grand avec le parking. Midi Libre devrait théoriquement y envoyer un journaliste.

    Concernant l’éventuel dépassement de l’horaire du couvre feu, il pourrait même être tout à fait possible de considérer nos onze conseillers municipaux comme étant des personnes vulnérables puisqu’ils sont nos représentants et que des pressions et menaces ont été exercées sur eux par le maire à de nombreuses reprises s'ils ne validaient pas ses propres décisions. (Voir lettre aux habitants de l’article précédent).  De ce fait il serait envisageable de se munir d’une attestation téléchargée ou écrite à la main sur papier libre en indiquant comme motif de déplacement « Assistance aux personnes vulnérables » dans le cas où les forces de l'ordre passeraient.

     

    _______________________________________________________________________________________________________________________