Face au rugby, la pièce de Molière n'a pas fait le poids

rousigapotes.JPG haka rousigapotes2.JPG

Etait-ce la concurrence du match France All-Blacks ou la crainte de revisiter un classique de Molière poussiéreux et désuet ?

Toujours est-il que la récente représentation de la troupe des Rasigapotes s'est donnée devant une petite assemblée de spectateurs assidus.

Pourtant, quel plaisir, quel spectacle jubilatoire ! Si le texte de Molière fut respecté à la virgule près, les deux pièces proposées (Le médecin volant et La jalousie du barbouillé) étaient complètement déjantées, menées sans temps mort.

La mise en scène fourmillait d'idées judicieuses, tant au niveau du jeu des comédiens (désopilant haka que n'auraient pas renié les All Blacks eux-mêmes) qu'au niveau des décors avec ces moustiquaires installées sur scène d'où apparaissaient ou disparaissaient les acteurs, évitant ainsi les embouteillages sur cette surface de planches restreinte.

La vitalité débordante des comédiens, la cocasserie des situations ont conquis un public ravi et ont déclenché des cacades de rires pendant 1h30. N'ayons pas peur de le dire, les absents ont eu tort et la commission municipale de la culture a bien l'intention de les faire revenir avec leur nouvelle pièce qui est en cours de rodage.

Samedi soir, la troupe des Rousigapotes, littéralement « les rongeurs de thym », nous ont donné faim de théâtre. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.