Arrivée à bon port pour les marins locaux

Transquadra2018 blog

Eric Gilbert et Walden Bonpaix peuvent enfin profiter d'un petit rhum à l'arrivée en Martinique.

Partis samedi 10 février de Madère pour la seconde manche de la « Transquadra : Barcelonne – Le Marin », course transatlantique pour les plus de quarante ans, Eric Gilbert et Walden Bonpaix, les deux navigateurs de Saint-Sériès et de Sommières sont arrivés dimanche 25 février à 16h30 heure locale à Port Marin en Martinique après quinze jours de mer sur leur voilier d’une dizaine de mètres du club de Port-Camargues, Flash.

Tout au long de la traversée, ils ont pu donner des informations à leurs proches grâce aux systèmes de communications satellitaires et c’est ainsi que familles et amis pouvaient suivre l’évolution de leur aventure et connaître les détails de la vie à bord.

Loin d’être une partie de détente, aucune des embûches ou péripéties pourtant nombreuses qu’ils ont rencontré ne les aura arrêté dans leur progression pour rejoindre l’autre coté de l’Atlantique.

Brouillard, gros vents, grosses mers, trombes d’eau de jour comme de nuit, mais aussi mer d’huile sans vent et chaleurs moites des tropiques, ils auront eu droit à toute la panoplie des fortunes de mer, allant jusqu’à devoir escalader le grand mât dans une mer agitée pour récupérer un cordage de voile coincé ou plonger sous le bateau pour inspecter la coque à la suite de vibrations anormales.

A la barre du voilier 24 heures sur 24, ils se sont relayés chaque nuit, ne dormant que par petites séquences, afin d’assurer un pilotage le plus rapide et le plus sécuritaire possible, ne pouvant pas trop faire confiance à un pilote automatique quelque peu capricieux.

Il faudra attendre l’arrivée totale de la soixantaine de voiliers engagés pour établir un classement définitif de la course et connaître les places de chacun. En effet chaque bateau n’ayant pas les mêmes caractéristiques techniques, des compensations de temps seront accordées à certains concurrents ayant des coques et des voiles moins grandes et performantes et l’ordre d’arrivée au port ne sera pas nécessairement l’ordre qui sera retenu pour le bilan final qui sera établi le 3 mars.

Aux vues des éléments et des progressions des concurrents encore en mer, il se pourrait fort bien que Flash se situe autour de la quatrième ou cinquième place dans cette seconde manche en catégorie duo méditerranée après avoir été vainqueur de la première partie Barcelonne Madère.

Résultats et informations complémentaires sur le site www.transquadra.com, catégorie duo Barcelonne.

____________________________________________________________________________________________________________

blog michel jourdain saint-series Eric Gilbert transquadra walden bonpaix course voiliers

Ajouter un commentaire